Se faire remarquer sur internet: une histoire de référencement?

PUBLIÉ LE :
Categorie : SEO

Le référencement sur internet est devenu indispensable pour de nombreuses entreprises. Pourtant, être présent sur le web ne signifie pas toujours être vu. L’ampleur du web et la multitude de données qui s’y trouvent diminue la visibilité de chacun.

 

Les évolutions technologiques ont fait naître de nombreuses opportunités de communication, mais il faut savoir les saisir. Publicité en ligne, référencement sur les moteurs de recherche, gestion de communautés, quels sont les leviers à activer pour faire connaître et aimer sa marque? Comment profiter des nouveaux médias pour améliorer le trafic et le taux de conversion d’un site?

 

 

Le “owned media”: travaillez votre référencement

 

Le “owned media” correspond aux supports de communication qu’une entreprise possède sur le web, autrement dit les supports qu’elle gère, alimente et contrôle.

 

L’exemple le plus courant est le site internet de l’entreprise. Le contenu exposé sur le site est créé par l’entreprise, ou par le prestataire qu’elle a mandaté, et présente l’entreprise sous l’angle qu’elle souhaite mettre en avant. Une entreprise a donc tout intérêt à avoir un site de qualité, régulièrement actualisé et optimisé pour générer des leads et des conversions.

 

La fréquentation du site est également un élément clé. C’est là où le référencement entre en jeu, puisque le nombre de visites dépend fortement du référencement sur les moteurs de recherche, qui lui-même dépend en partie de la qualité et de l’actualisation du site.Pour comprendre l’importance du référencement, il faut savoir que de nombreux internautes se rendent sur un site après avoir effectué une recherche, et non en tapant l’URL du site dans la barre d’adresse (voir le schéma “Top traffic referral sources” ci-dessous).

 

Un site qui figure dans les premiers résultats d’une requête, correspondante aux offres de l’entreprise, a donc plus de chances d’être visité par les internautes. La bonne nouvelle c’est que ce classement ne se fait pas au hasard! En effet, le référencement naturel (aussi appelé référencement organique) tout comme le référencement payant sont le fruit d’un travail spécifique. Il existe alors différentes techniques pour optimiser le référencement d’un site, appliquées par les spécialistes dans ce domaine.

 

Enfin, le “owned media” ne se réduit pas au site internet. L’entreprise peut avoir la main sur d’autres interfaces, notamment celles qui sont liées aux réseaux sociaux: pages professionnelles Facebook ou LinkedIn, comptes Twitter ou Instagram, etc. Ces outils de communication en ligne constituent des points de contact importants avec les interlocuteurs de l’entreprise (clients, employés, collaborateurs et autres) et participent à sa visibilité et son référencement. Ils représentent également une source de trafic significative pour le site de l’entreprise (voir le schéma “Top traffic referral sources” ci-dessous).

 

référencement schéma

Source: http://www.blogdumoderateur.com/medias-facebook-source-trafic/

 

Le “earned media”: impliquez vos fans

 

Avec l’apparition du web 2.0 et le développement des réseaux sociaux, les internautes deviennent également producteurs de contenu et peuvent s’exprimer sur les marques. Le “earned media” correspond alors à la visibilité obtenue grâce aux actions d’internautes externes à l’entreprise et non rémunérées pour ces actions.

 

C’est le cas par exemple lorsqu’une personne partage sur les réseaux sociaux le contenu d’une entreprise qu’elle aime ou qu’un blogueur parle d’un produit qu’il consomme sans qu’il soit missionné pour cet article. Ce sont ici les internautes qui participent directement à la reconnaissance et au référencement de l’entreprise.

 

Toutefois, même si cette visibilité semble “offerte”, elle peut être provoquée par des actions de communication en amont. Par exemple, la création de contenus attractifs et une forte activité sur le web (réseaux sociaux, blogues, etc.) peuvent être des éléments déclencheurs. C’est en étant visible et actif sur internet qu’une marque peut convertir les internautes en véritables ambassadeurs, bénéficiant en plus d’une crédibilité qu’elle aurait difficilement obtenue par elle-même.

 

Le “paid media”: ciblez les personnes intéressées

 

Les “owned media” et “earned media” peuvent être boostés par le “paid media”: il s’agit de promouvoir le contenu de la marque, présent sur son site internet ou sur ses réseaux sociaux en faisant de la publicité en ligne. Le référencement payant et les annonces sponsorisées sur les moteurs de recherche font également partie du “paid media”.

 

Le “paid media” a plusieurs intérêts: non seulement il améliore la visibilité et le référencement d’une entreprise mais il permet également de toucher des profils précis. En effet, grâce au développement des technologies de ciblage et d’analyse des comportements en ligne, il est possible choisir les personnes, ou du moins les catégories de personnes, qui verront les publicités. Ainsi, les entreprises peuvent s’adresser directement à leurs cibles, aux personnes potentiellement intéressées par leurs offres, et générer du trafic qualifié sur leur site.

 

Cependant, la diversité des formats proposés (encarts, liens sponsorisés, etc.) ainsi que les paramètres de diffusion rendent la mise en place d’une campagne de publicité en ligne relativement complexe. De plus, pour accroître leurs effets, les publicités doivent s’inscrire dans une stratégie plus globale d’acquisition de nouveaux clients. Il est donc préférable pour une entreprise de se faire accompagner dans la création et le suivi de telles actions de communication.

 

Que vous ayez besoin d’accompagnement en développement web, en référencement naturel, et référencement payant ou en gestion des réseaux sociaux, n’hésitez pas à nous en parler!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *