GUERRE ADBLOCK: LE SUJET QUI FAIT FRÉMIR LE WEB ET DONT PERSONNE NE VEUT PARLER

PUBLIÉ LE :
Categorie : Actualité, Marketing

On s’approche d’une crise majeure dont personne ne veut parler… C’est toute une économie qui est mise en péril par la guerre Adblock.Ce combat qui dure depuis quelques années fait déjà beaucoup de mal aux petits sites indépendants et surtout aux sites journalistiques pour qui la publicité n’est rien de moins que leur moyen principal de subsistance. Aujourd’hui, nous abordons plutôt le côté marketing de cette problématique, à savoir: comment la situation affecte-t-elle les compagnies qui dépendent de la publicité en ligne pour assurer leur visibilité, et quelles sont les alternatives qui s’offrent à eux?

 

Le marché du web à risque

 

 

Guerre Adblock

 

Au Canada seulement, 4 milliards de dollars annuels sont investis dans la publicité en ligne, et près de 200 milliards dans le monde. Ce marché énorme survit grâce à ce contrat invisible entre les sites et les internautes: «Tu me donnes accès à ton contenu gratuitement, en échange je regarde tes publicités». Mais qu’arrive-t-il lorsque cette entente est rompue?

 

Avec l’arrivée de Adblock, il y a quelques années, c’est toute l’économie du web qui est remise en question et les chiffres sont assez alarmants. Il faut le mentioner, bien que de nombreux plugins anti-pubs sont aujourd’hui accessibles au grand public, autres que Adblock, c’est ce dernier qui occupe la majorité du marché, d’où son importance dans la crise. Aujourd’hui, près de 200 millions d’utilisateurs ont installé ce plugin. On estime ainsi plus de 21 milliards de dollars en pertes pour les annonceurs dans le monde et ce nombre devrait s’intensifier dans les prochains mois. La guerre Adblock n’est plus un mythe, mais une réelle menace.  

 

La guerre Adblock, oui. Mais quoi encore?

 

L’actualité est plûtot décourageante pour les annonceurs qui craignent encore le pire. La guerre Adblock menace maintenant les revenus publicitaires sur mobile, qui représentent 50% des internautes mondiaux, soit plus de 100 milliards de dollars annuels dans le monde. D’un côté, l’éditeur Eyeo vient de lancer AdblockPlus Browser sur IOS et Android: plus performant que les plugins, ce navigateur anti-pub permet aux mobinautes de contourner toute publicité, et même de passer au travers des blocages d’anti-pub.

 

D’un autre côté, iOS 9, qui sortira dans la prochaine semaine, supportera les extensions de blocage de contenu pour son navigateur Safari. Il n’en fallait pas moins pour ébranler l’industrie. Cette nouvelle directive d’Apple n’est pourtant pas sans raisons. L’expérience de l’utilisateur sur mobile est en effet plus sensible à la publicité sur internet: on promet ainsi aux internautes une navigation plus fluide, rapide et une économie de la batterie.  

 

Le marché de la publicité sur mobile est bel et bien mise en péril par ces différentes annonces. Plusieures questions se font alors ressentir: Où les compagnies pourront-elles s’exposer efficacement? Comment contourner le blocage?

 

Des solutions à la crise?

 

  1. Rentrer dans la liste blanche de Adblock

 

Dans le but ultime de faire évoluer la publicité en ligne, et non pas de la tuer comme on pourrait le croire, Adblock autoriserait les publicités non-intrusives sur son navigateur. Une vérification stricte et un paiement au cas par cas, permettrait à certains sites d’exposer leurs publicités sans contraintes. Google, Microsoft et Amazon feraient déjà partie de cette fameuse liste blanche, mais pas sans avoir déboursé gros. Bien que le montant de ce type d’entente reste confidentiel, on peut certainement questionner  son accessibilité par les petites et moyennes entreprises.

 

  1. Être attentif aux nouvelles alternatives

 

Si pour l’instant la gratuité du web semble vouée à sa perte face à la guerre Adblock, il faut rester optimistes et surtout patients. Des alternatives pour contrer la situation naîtront au fur et à mesure des batailles.  Récemment, par exemple, Google a annoncé la conversion automatique des publicités Flash en HTML5. Ces dernières ne pourraient pas être bloquées et chargeraient plus rapidement, améliorant l’expérience de navigation de l’internaute.  

 

Dans cette même optique, il est maintenant impossible pour les bloqueurs de publicités de passer outre certains pre-roll sur Youtube. Les éditeurs sont ainsi en constante recherche de solutions pour contrer les plugins antipubs. Il faut juste rester à l’affût.

 

  1. Viser les applications

 

Les applications, contrairement aux navigateurs, ne sont pas affectées par les plugins anti-pubs tels que Adblock. Il est donc avantageux de considérer son affichage à ces endroits pour éviter toute contrainte.

 

  1. Miser sur la publicité native

 

Avec la popularité grandissante de plugins anti-pubs, les internautes passent un message clair et net. Ils veulent du contenu publicitaire de qualité, qui respecte leur espace de navigation.

 

«C’est un contenu à vocation commerciale, qui est intégré dans un flux de contenu éditorial au sein d’un site média. Le contenu publicitaire est donc intégré dans le contexte de la navigation, il se fond complètement dans le site.»

 

La publicité native est donc la solution à entreprendre pour contourner de manière intelligente Adblock. Du guest blogging, des évènements sponsorisés, des posts sponsorisés… Ce type de  contenu  moins agressif pour les internaute est plus impactant et certainement plus mémorable pour les internautes.

 

 

Qu’annonce le futur de la publicité sur Internet?

 

La montée de Adblock fait certainement peur et met en péril la survie du web gratuit tel qu’on le connait aujourd’hui. D’un autre côté, cette situation force les annonceurs à faire des efforts pour produire du contenu publicitaire de qualité et à trouver des alternatives plus user-friendly. C’est donc avantageux pour les entreprises de commencer à réfléchir à ces alternatives dès maintenant pour mieux s’adapter aux demandes des internautes.

 

Dans cette optique de révolution publicitaire, une chose va dans tous les cas s’intensifier: l’importance que jouera le rôle du marketeur. Son expérience seule permettra de mieux guider et implanter des stratégies de communication gagnantes et rentables.

 

 

À votre avis, est-ce que l’avenir de la publicité en ligne est en danger? Quelle serait la solution?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *