Les tendances webmarketing en 2020

PUBLIÉ LE :
Categorie : Tendances

Le début de la nouvelle année est l’occasion de faire le point sur les grandes tendances de fond observées par notre équipe en termes de webmarketing. Voici les différents thèmes qui, selon nous, vont influencer la façon dont on consomme l’information et la façon de communiquer en ligne en 2020 !

 

La prise de conscience sur les données personnelles se poursuit…

Aidée par des scandales à répétition (comme celui de Cambridge Analytica) et par l’entrée en vigueur du RGPD en Europe en 2018, la sensibilisation des internautes et des marques à la protection des données personnelles s’accentue progressivement

Si l’on peut questionner le flou qui règne autour de certains aspects de la mise en œuvre du RGPD ou la réalité de son caractère coercitif, il a eu le mérite certain de mettre en lumière les enjeux liés au partage (volontaire ou pas) des données personnelles des internautes. Loin des premières heures d’internet et des réseaux sociaux, l’internaute est de plus en plus éduqué aux conséquences et aux risques d’un partage généreux d’informations personnelles, que ce soit pour soigner son image en ligne ou simplement pour garder la maîtrise du partage de ses informations à des entreprises. 

Certaines entreprises ont appris la leçon à la dure en 2019. Le Mouvement Desjardins a vu les données personnelles de près de 3 millions de particuliers dérobées par un salarié mal intentionné, provoquant l’émoi d’une partie de la population du Québec. L’entreprise Le Slip Français a quant à elle payé de sa réputation quand deux de ses employées ont partagé sur leurs réseaux sociaux personnels une soirée plus que douteuse impliquant l’usage de blackface. Il ne s’agit plus pour les entreprises de soigner uniquement leurs communications, mais plutôt d’intégrer les préoccupations et précautions des consommateurs à tous les niveaux de leur fonctionnement.

 

… et celle sur l’impact écologique du web prend de l’ampleur !

À l’heure du réveil des conscience sur l’environnement, il devient difficile pour les internautes et pour les entreprises d’ignorer l’impact négatif de l’écosystème numérique.

Mi-2018, les infrastructures liées à Internet (soit ordinateurs, data centers, réseaux…) représentaient 10% de la consommation mondiale d’électricité, et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Si chaque internaute a une marge de manœuvre individuelle, avec différentes mesures qui permettent d’adopter une navigation plus écologique (comme limiter le nombre d’onglets dans son navigateur, trier ses courriels, privilégier la saisie d’URL à la recherche sur un moteur de recherche… et bien d’autres), les entreprises ont aussi un rôle à jouer dans la façon dont elles communiquent en ligne.

De la même façon que l’on s’interroge maintenant sur l’impact écologique d’outils imprimés, l’usage d’outils numériques doit être envisagé sous le prisme durable. Pour les sites web, différentes mesures peuvent être prises, de la conception à l’hébergement, pour adopter une démarche la plus verte possible : webdesign évitant les animations et ressources gourmandes, réduction du nombre de requêtes, code optimisé en termes de performances, hébergement dans le pays du public cible…

Pour les marques, il est important de prendre au sérieux les préoccupations grandissantes des internautes en leur proposant des démarches réellement respectueuses, de leurs données comme de leurs considérations durables. 

 

Une approche minutieuse, qualitative et ultra-ciblée de la publicité

Sur-sollicités, les internautes peuvent en venir à un sentiment de “ras le bol” de la pression publicitaire constante, comme en témoigne le succès des différents adblockers disponibles sur le marché.

Pour limiter ce phénomène et proposer du contenu attractif aux internautes, la tendance du slow advertising ou communication lente, dont nous vous parlions déjà il y a quelques temps, consiste à ralentir le rythme des communications en privilégiant la qualité à la quantité. Formats plus longs ou interactifs (podcasts, sondages, directs…) par opposition au snackable content axé divertissement instantané, connaissance approfondie de sa cible et prise en compte de ses préoccupations, ciblage ultra-précis plutôt que massif… Et toujours suivi et optimisation des performances en continue. Dans un environnement publicitaire en constante mutation et dans lequel les géants (Facebook, Google…) utilisent des métriques avantageuses pour eux et parfois peu lisibles, l’analyse approfondie et continue des résultats est plus que jamais nécessaire pour une approche publicitaire pertinente.

 

Adaptation aux nouvelles pratiques de recherche de l’information

Les pratiques de recherche d’information sur le web évoluent, et les marques ont intérêt à s’adapter à ces nouvelles évolutions. 

Les assistants vocaux (Siri et autres Alexa) présents sur nos téléphones ou à la maison, sont à l’origine de plus en plus de requêtes. Or la formulation de ces requêtes évolue par rapport à la forme écrite : fréquemment sous forme de question, plus spécifiques (mots-clés longue traîne…). La stratégie SEO des marques doit s’adapter à ces nouveaux usages pour assurer leur visibilité sur ce type de recherche.

Outre l’aspect vocal, les marques doivent prendre en considération l’évolution de la recherche d’information vers le “zéro clic”. En 2019, 49% des toutes les recherches Google n’aboutissaient pas à des clics, l’utilisateur ayant trouvé l’information recherchée directement sur la page des résultats de recherche. Pour les marques, cette réalité revient à envisager leur stratégie SEO plus seulement comme moyen d’acquisition de trafic, mais aussi comme un relai de visibilité. Les featured snippets de Google, ces résumés encadrés qui dominent les résultats de recherche (aussi appelés “position zéro”), sont ainsi devenus de nouveaux graals des stratégies SEO.

 

Pour être en phase avec les usages, besoins et préoccupations des internautes qui évoluent, les marques devront redoubler d’écoute, de créativité et de pertinence pour rejoindre leur cible efficacement. Vous pensez à d’autres tendances webmarketing en 2020 ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à contacter notre équipe d’experts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *